Cuisiner, ouvrir le réfrigérateur et remplir le lave-vaisselle sont des gestes que l’on fait au quotidien. Par conséquent, lorsque l’environnement de la pièce n’est pas ergonomique, à la longue, on peut développer des problèmes tels que des maux de dos ou des douleurs aux épaules. L’aménagement de la cuisine et de ses différents éléments peut aussi affecter l’efficacité des gestes, rendant plus compliquée la circulation dans la pièce. Une cuisine ergonomique doit être pensée en fonction de son utilisation et adaptée aux besoins des occupants de la maison.

Créer ou rénover une cuisine pour la rendre ergonomique

Lorsqu’on rénove une cuisine ou que l’on en conçoit une nouvelle, l’ergonomie de celle-ci doit faire partie des aspects à prendre en compte. C’est à l’étape de la création des plans qu’on peut intervenir et prendre les meilleures décisions pour assurer un aménagement idéal.

 

On entend parfois parler de « triangle d’activités » dans une cuisine. Ce triangle relie trois zones importantes, soit la zone de la cuisson, celle des éléments froids et celle du lavage. Le but principal derrière l’aménagement adapté est d’éviter les déplacements qui ne sont pas nécessaires. Comme ces trois zones sont consacrées aux actions principales faites dans la cuisine et sont interreliées, il est recommandé de les disposer en triangle. Ce triangle devrait être restreint à une distance de moins de 2.75m, sans être trop restreint.

 

Bien entendu, chacun travaille avec l’espace qu’il a à sa disposition. À moins d’être en train de construire une maison neuve, il faut s’ajuster selon la forme et la taille de la pièce. Toutefois, des aménagements ergonomiques sont possibles dans la grande majorité des cuisines.

D’autres éléments pouvant rendre une cuisine ergonomique:

L’emplacement des électroménagers

Étant donné que les électroménagers (cuisinière, réfrigérateur, lave-vaisselle, etc.) occupent beaucoup d’espace dans une cuisine, il est impératif de réfléchir à l’endroit où ils seront placés. Les appareils qui ont une porte qui s’ouvre doivent être placés de manière à ce que celle-ci n’obstrue pas la circulation. En ce qui concerne le réfrigérateur, il est recommandé d’avoir une surface libre à proximité pour déposer les aliments lorsqu’on les manipule.

La taille et la hauteur des armoires et des comptoirs

En général, les fabricants se conforment à des tailles standard pour construire les armoires et les comptoirs. Cela fait en sorte qu’il est plus facile d’effectuer des remplacements de pièces lorsque nécessaire. Par contre, pour certaines personnes, ces formats ne sont pas ergonomiques. Il peut alors être préférable d’opter pour des éléments adaptés à la hauteur de ces derniers.

Le rangement et les tiroirs

Dans une cuisine ergonomique, il faut éviter de se pencher inutilement. La nourriture, la vaisselle et les accessoires de cuisson servant au quotidien doivent donc être placés à des endroits facilement accessibles. L’intérieur des armoires doit aussi être organisé de manière à ce que les choses soient faciles à utiliser. Par exemple, on emploiera des séparateurs et des paniers dans les tiroirs, ou un plateau pivotant dans une armoire en coin.

L’évier

L’évier de cuisine sert autant à se laver les mains qu’à nettoyer la vaisselle. Il est donc important que celui-ci soit situé près du plan de travail principal. Le choix du format d’évier doit aussi être pris en compte dès l’étape des plans. Est-il préférable d’opter pour un évier simple ou un évier double? Est-ce que cela empiète sur le plan de travail? Toutes ces questions doivent trouver leur réponse avant de passer à l’étape de la construction.

L’éclairage

L’éclairage de la cuisine est un élément important pour l’ergonomie de la pièce car il peut affecter la posture des gens. En effet, dans un coin mal éclairé, les personnes auront tendance à ajuster leur position en conséquence. Au moment de la conception des plans, il faudra donc décider de l’emplacement des luminaires afin que toute la pièce soit bien éclairée.

L’ilot : un élément rassembleur

Si la cuisine est spacieuse, l’installation d’une table ou d’un îlot au centre contribuera à rendre la cuisine plus ergonomique. Tout d’abord, l’ilot servira comme plan de travail supplémentaire. Il pourra aussi être utilisé comme coin repas. Certains îlots sont assez grands pour accueillir un évier et des électroménagers, ce qui peut être intéressant en termes d’aménagement.

 

Pour l’élaboration des plans d’une nouvelle cuisine, il est recommandé de travailler en collaboration avec un spécialiste en conception et rénovation de cuisines. Cette personne sera en mesure de trouver le moyen idéal d’organiser l’espace pour en faire une pièce à la fois pratique et attrayante.