La mousse expansive et la laine minérale sont utilisées principalement pour l’isolation thermique et acoustique. Quelles sont leurs différences ? Dans quels contextes les utilise-t-on ? On fait le point.

La mousse expansive

La mousse expansive, ou mousse polyuréthane se présente sous la forme d’une bombe à pulvériser. Elle sert à colmater, fixer, calfeutrer, insonoriser, coller ou isoler. Il suffit de pulvériser la mousse dans une zone choisie pour que celle-ci occupe l’espace en quelques secondes ; en effet, elle a la capacité de gonfler en séchant. On peut donc utiliser la mousse expansive comme on se servirait de plâtre, pour colmater une sortie de bouche d’aération par exemple. Il est aussi possible d’isoler certains éléments en appliquant de la mousse expansive autour de ces derniers : une canalisation peut être isolée à l’aide de mousse afin de résister au gel. Ses qualités d’isolation acoustique sont tout aussi appréciées.

 

Souvent, la mousse expansive sert à boucher les interstices difficilement accessibles ou qui présentent des formes particulières. Les contours des portes et des fenêtres peuvent par exemple être isolés grâce à ce type de mousse. Elle cale et comble tout en isolant, de plus, elle est très facile à manipuler. Une fois sèche, il suffit de couper le surplus à l’exacto et d’enduire ou de peindre les parties apparentes.

 

Quelques astuces

Vous souhaitez augmenter sa capacité de gonflement ? Secouez bien la bombe avant de pulvériser la mousse, vous bénéficierez ainsi d’un plus gros « nuage ». Et pour accélérer le processus de séchage, vous pouvez humidifier la surface avant de pulvériser.

N’oubliez pas de faire quelques essais les premières fois afin d’évaluer le volume final de la mousse. Si vous appliquez trop de mousse ou qu’elle gonfle plus que ce que vous imaginiez, vous pourriez endommager votre matériel.

La laine minérale

La laine minérale occupe une place de choix dans l’isolation des bâtiments d’habitation et des bâtiments non résidentiels. Elle est fabriquée à partir de sable ou de verre et se présente sous forme de panneaux souples ou semi-rigides à dérouler, rouleaux, panneaux rigides, nappes, coquilles ou flocons.  Constituée de matériaux poreux qui emprisonnent l’air (grâce à une structure enchevêtrée qui génère une multitude de cavités), la laine minérale est très légère et performante, de plus, sa structure élastique absorbe aussi bien les bruits de chocs que les bruits aériens. Enfin, la laine minérale n’alimente pas le feu et ne propage pas les flammes, car elle est fabriquée à partir de minéraux naturellement incombustibles.

Cet isolant est particulièrement apprécié pour son élasticité, sa légèreté et son aptitude au calfeutrement. Contrairement à la mousse expansive, elle est généralement utilisée pour isoler de grandes surfaces, ce n’est pas un matériau d’appoint.

Que choisir ?

La laine minérale et la mousse expansive se concurrencent peu, car elles n’ont pas la même utilité. La mousse polyuréthane sert davantage à combler les trous et à occuper des espaces difficiles d’accès, elle est très maniable puisqu’elle s’adapte à toutes les formes. La laine minérale quant à elle s’utilise de manière moins spontanée, il est nécessaire d’étudier les zones qu’elle va occuper en amont afin de choisir les bonnes dimensions.

 

Le plus souvent, la laine minérale est appliquée sur de grandes surfaces (par exemple l’intégralité d’un toit) tandis que la mousse expansive sert ponctuellement, pour boucher des trous ci ou là. Ce sont deux matériaux très différents qui peuvent se compléter, vous pourrez par exemple boucher les trous autour d’une porte et/ou d’une fenêtre grâce à de la mousse expansive puis isoler la pièce entière à l’aide de laine minérale.