Lorsque vient le temps d’acheter une maison, les préoccupations par rapport à l’écologie et aux économies d’énergie sont au cœur de la réflexion d’une proportion grandissante de personnes. De plus en plus accessibles, les maisons à basse consommation sont donc très en demande.

En quoi consistent les maisons à basse consommation ?

Bien que cette appellation ne soit pas régie par des règles spécifiques, elle sous-entend tout de même que la construction suit des mesures qui aident à réduire la consommation énergétique du bâtiment. Cette caractéristique passe autant par l’application de certains critères que par l’utilisation de matériaux de qualité.

 

Dans un pays où les températures varient d’un extrême à l’autre, il est encore plus important de s’assurer que la consommation énergétique des immeubles soit bien contrôlée. Les gens dépensent beaucoup d’argent pour chauffer leur maison l’hiver et pour la refroidir pendant l’été. Pour réduire les coûts associés à ces services et pour réduire l’impact environnemental de la maison, la maison à basse consommation s’avère une excellente solution.

Matériaux performants et écoresponsables

La base même d’une construction de qualité relève de ses matériaux. Pour qu’un bâtiment réponde à des critères de basse consommation, il faut donc faire des choix judicieux par rapport à ceux-ci. Idéalement, les matériaux employés doivent être sains, recyclables et dans la mesure du possible, de fabrication locale. Il en va de la qualité de l’air à l’intérieur autant que des dépenses énergétiques du bâtiment.

 

On parle aussi souvent de l’installation de produits et de matériaux qui fonctionnent avec l’énergie renouvelable, tels que l’énergie solaire photovoltaïque, l’énergie thermique, l’énergie éolienne et la géothermie.

 

Quatre facteurs principaux font partie des principes de base de ce type de la maison à basse consommation. Ils sont tous interreliés et fonctionnent ensemble pour assurer que la construction répond aux attentes. Il s’agit de l’isolation, de l’étanchéité, de la ventilation et des systèmes de chauffage et de climatisation.

Isolation thermique

L’isolation est au cœur de la réussite pour une maison à basse performance. Les techniques et matériaux d’isolation doivent répondre à des normes de résistance thermique et d’isolation acoustique élevées. Le but principal de l’isolation est de mener à des économies d’énergie et de maintenir l’équilibre de la température intérieure de la maison. À cette fin, des matériaux d’isolation comme l’uréthane à base de soja sont employés dans l’immeuble.

Étanchéité

Dans le but d’appuyer l’efficacité de l’isolation, il faut aussi que la maison soit étanche. Afin d’atteindre les objectifs de consommation, tous les endroits où il peut y avoir des fuites d’air doivent être protégés et colmatés, au besoin. Ces pertes ont souvent lieu autour des portes et fenêtres et à travers les murs extérieurs.

Ventilation

La qualité de l’air est un autre point essentiel qui fait partie des caractéristiques d’une maison à basse consommation. Il est donc très important que l’immeuble soit équipé d’un système de ventilation efficace pour renouveler l’air dans les pièces de la maison.

Chauffage et climatisation

L’isolation thermique joue déjà un rôle important pour diminuer la consommation en énergie d’une demeure. En complément, ce sont aussi les systèmes de chauffage et de refroidissement qui peuvent faire la différence. Certains modèles sont plus efficaces que d’autres et ce sont ces types de systèmes qui sont installés dans les maisons à basse consommation.

La certification Novoclimat 2.0

Au Québec, ce programme sert à définir les exigences techniques à suivre pour la construction d’une maison dont la performance énergétique est supérieure aux normes actuelles. Les maisons qui possèdent la certification Novoclimat 2.0 permettent de faire des économies d’environ 20 % sur les coûts d’énergie. Elles ont aussi une meilleure valeur de revente, car elles répondent à des attentes de performance élevées.